Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48

Publié le par Stef

Je ne m'étendrai pas sur l'histoire et les caractéristiques de cet appareil qui sont largement déclinées sur le net. Pour faire court, le P-38 était un intercepteur bipoutre de haute altitude, qui fut présent sur tous les théâtres d’opération pendant la seconde guerre mondiale.

Grâce à son important rayon d'action, il devint l'un des accompagnateurs privilégiés des "boxes" de bombardiers, et ceci jusqu'à l'arrivée du P-51. Il était notamment le seul sur le moment à pouvoir les escorter jusqu'au-dessus de l'Allemagne. Les Allemands le surnommaient d'ailleurs "Gabelschwanz Teufel", le diable à queue fourchue.

Quelques faits notables de son histoire:

Le 18 avril 1943, au-dessus de Bougainville, le premier-lieutenant Rex T. Barber abattit à bord de son P-38 le G4M Betty qui transportait l'amiral Isoroku Yamamoto, qui ne survécut pas à cette attaque.

Le 31 juillet 1944, affecté à Borgo en Corse à une unité de reconnaissance photographique, Antoine de Saint-Exupéry disparut avec son P-38 (F-5B-1-LO n°223) au large de Marseille, au retour d'une mission sur la zone de Grenoble-Annecy. L'épave de l'appareil ne fut retrouvée qu'en mai 2000, soit 56 ans plus tard.

En décembre 1944, Richard I. Bong reçut la médaille d'honneur pour ses 40 victoires aériennes, toutes obtenues sur P-38. Il mourut huit mois plus tard en sa qualité de pilote d'essai, à bord d'un P-80 Shooting Star.

Le 7 janvier 1945, Thomas Mc Guire s'écrasa à bord de son P-38, suite à une mauvaise manœuvre au cours d'un combat aérien. Il affichait alors 38 victoires, également obtenues sur P-38.

La maquette Academy au 1/48.

Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48

Academy a produit de nombreuses versions de l'appareil à partir de la même base. C'est un bon kit pour qui, comme moi, souhaite pallier au manque de cette célébrité dans sa collection. Une gravure fine, quelques rivets en relief, notamment autour des capots moteur, un niveau de détails intéressant, et une multitude d'améliorations possibles disponibles sur le marché, partagées entre la résine et la photodécoupe, peuvent faire de cette maquette une vraie merveille pour les meilleurs d'entre nous.

Comme souvent, le montage commence par le cockpit, que j'ai notamment amélioré de quelques détails visibles, une fois l'ensemble en place.

Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48

J'en ai fait de même pour les trains d'atterrissage

Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48

Au niveau de la peinture intérieure, après un préombrage des lignes les plus saillantes en gris foncé (Tamiya XF-24), j'ai opté pour un mélange à 2/3 - 1/3 de Tamiya XF-4 (Yellow-green) et de Tamiya XF-5 (Flat green).

Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48

Pour la patine, on a chacun nos petits trucs perso. Grosso modo, je commence par éclaircir les reliefs à l'aéro (style peinture zénithale), je continue par la micro-peinture, puis un jus ombre brûlée, et enfin quelques reliefs saillants passés au crayon gras gris métallique. Ça donne ce qui suit...

Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48

Et une fois en place...

Lockheed P-38J Lighning - Academy - 1/48

A suivre...

Voir les commentaires