Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #histoire tag

Koolhoven Fk-58

Publié le par Stef

 

FK 58 1 (Medium)

 

         Face au manque de chasseurs de l’Armée de l’air française à la fin des années 30, et devant l’incapacité des constructeurs aéronautiques français à le combler, le gouvernement se tourna vers la Hollande pour un projet d’avion de chasse performant mais à prix réduit ; c’était déjà l’ère du discount. La firme Koolhoven-Vliegtuigen répondit présente et le premier prototype désignait Fk-58 vola dès 1938.

       Fait de matériaux multiples (tubes acier, bois et toile), le Fk-58 fut tout d'abord équipé d'un moteur Hispano-Suiza 14AA de 1080 ch, qui, jugé inadapté et insuffisant, devait être remplacé par un moteur Gnome-Rhône 14N lui permettant d'atteindre une vitesse de 475km/h. De conception moderne ; des ailes basses, un habitacle fermé et un train d'atterrissage escamotable, cet appareil se révéla supérieur en performances au MS 406 et au Bloch 152.

       Après les démonstrations au salon aéronautique de Paris de 1938 (dont il n’est nullement fait mention dans le journal de l’époque), et bien que le prototype se cracha de retour en Hollande, la France en commanda  50 exemplaires. La construction en série commença mais le gouvernement hollandais, intéressé à son tour, fit une demande de 36 exemplaires. Trop de travail et pas assez de temps, on fit appel à la Belgique pour dix exemplaires. La SABCA répondit favorablement mais cessa rapidement ses activités avec le début du conflit. De son côté, l’usine néerlandaise ne put sortir que 17 appareils avant d’être bombardée et détruite. Le déplacement de la production sur Nevers ne permit de fabriquer qu’un seul avion supplémentaire.

      Ces 18 Fk-58 ainsi produits furent livrés à la France et attribués à une escadrille polonaise. Evoluant sur un secteur allant de Marseille à Clermont Ferrand, les patrouilles effectuées ne permirent jamais de rencontrer un quelconque appareil ennemi.

       A l’armistice, les Fk-58 français furent tous mis à la casse.

 

La maquette existe, notamment au 1/72 chez Planet Models et Azur:

 

koolhoven box

a052

 

 

Voir les commentaires

Dewoitine D 373

Publié le par Stef

D373-2--Medium--col.jpg

 

Parasol oui, mais pas pour la plage !!

 

     Arrivé à la fin des années trente, ce monoplan parasol de chasse embarqué équipa épisodiquement l’AC1 (ancienne flottille 11F) en 1938, la Section d’Entraînement de  Cherbourg ou le porte-avions Béarn (premier de la Marine Française) jusqu’en 1939, date à laquelle il fut retiré du service actif.

 

      Le D-373 était équipé d'un moteur Gnome-Rhône 14Kfs développant 930 chevaux au décollage, et de 4 mitrailleuses Darne de 7,7mm dans les ailes. Il avait été commandé à une vingtaine d’exemplaires par l'Aéronautique navale, mais ce fut un avion qui se révéla peu fiable, notamment à cause de son moteur.

 

D373--Medium--col.jpgD373-1--Medium--col.jpg

 

La maquette existe:

 

373--Medium-.jpeg

Voir les commentaires

Bloch 131

Publié le par Stef

 

Bloch-131-2--Medium--col.jpg

349 km/h toutes ailes dehors, le Bloch 131 entra en service en 1938 comme appareil de reconnaissance. Equipant sept groupes d’aviation d'avant-guerre dont un sous le soleil d’Afrique, l’avion n'arriva pas à faire ses preuves, même au début du conflit. Les pertes lors des missions de reconnaissance le long des frontières allemandes étaient lourdes, de jour comme de nuit. De plus, l’appareil était confronté aux premières sorties des Messerschmitt Bf 109 E, qui volaient au moins deux fois plus vite, avec une maniabilité incomparable. La vitesse n’est pas forcément un atout, mais tout de même. De fait, le général de brigade aérienne ROUSSELOT de SAINT CERAN qualifia les Bloch 131 de « démodés », et pour éviter une décimation des équipages de renseignement, il les interdit de vol le jour.

Le fait de ne plus les utiliser que pour les missions nocturnes ne changea rien. Les appareils furent alors relégués comme remorqueurs de cibles après la Bataille de France. Quelques exemplaires capturés volèrent sous les cocardes allemandes.

 

Bloch 131 1 (Medium) col

La maquette existe:

 

Bloch-131--Medium-.JPG

Voir les commentaires

Hawker Henley

Publié le par Stef

Hawker Henley, c’est la faute à pas de chance …

 

Hawker Henley

 

                C’est marrant, cette silhouette me rappelle vaguement quelque chose !? Profitant de la construction avancée des Hurricane à l’époque, et pour répondre de manière rapide et économe à l’appel d’offre du ministère de l’air anglais pour la présentation d’un bombardier léger, Hawker, en compétition avec Gloster et Fairey, proposa cet engin. Après deux ans de mise au point, pour ne pas ralentir la production de son homologue chasseur, le prototype, affublé de son équipage de deux hommes (observateur ou mitrailleur, au choix), vola en 1937.

               Entre temps, le Ministère de l’air estima que son besoin en bombardier léger n’était plus justifié, et les 200 appareils alors produits furent relégués au rang d'avions cibles. Désigné Henley TT.III et affublé d’un joli deux tons noir et jaune, l'appareil n’arriva pas à se démarquer dans ce nouveau rôle, car son moteur ne lui permettait pas de remorquer efficacement les cibles à haute altitude. Il fut donc retiré du service actif en 1942.

 

La maquette existe:

 

Dujin (Medium)magna henley (Medium)

Voir les commentaires